Présentation

Pourquoi cette association ? Les enfants de Mekhitar?

A l’époque bénie ou le collège fonctionnait normalement, il y avait trois associations :

 L’ACASM : Association Collège Arménien Samuel Moorat, fondation discrète qui gérait le collège.

UAEMR : Union des Anciens Elèves  Moorat Raphael (dénomination paradoxale, car Moorat Raphael est le Mekhitarian de Venise, celui de Sèvres se nomme Samuel Moorat.) qui s’occupe de regrouper des anciens élèves.

L’ Association des parents d’élèves, gérée essentiellement pas les dames, aidées ponctuellement par les maris.

Actuellement, le collège est fermé, il a mal vieilli, il a été vandalisé plusieurs fois.

Aujourd’hui si l’ACASM s’est reconstitué après des années de sommeil, elle a gagné les trois procès, assuré le collège, embauché un gardien. Le collège est déclaré insalubre, ils tentent de le sortir de cette situation, du moins partiellement. Ils élabore un projet pour rouvrir le site, en respectant les statuts : une école est obligatoire, le tout avec les contraintes d’aujourd’hui en matière de sécurité, mais aussi, adapté à la situation actuelle et aux besoins de notre communauté.

L’UAEMR après des années de sommeil, La Covid, essaye d’organiser une assemblée générale afin d’élire un comité, la situation semble difficile, le peu d’information qu’ils ont, sont vieilles, parcellaires et manquantes, aujourd’hui tout se fait par mail et Internet, ils ont très peu d’adresses mail. Attendons.

Partant du constat, que la réouverture de ce collège, si elle intéresse en premier lieux les anciens élèves, c’est aussi et surtout l’affaire de l’ensemble de la communauté arménienne.

Nous sommes tous des enfants de Mekhitar, cela a des titres divers. Aucune structure ne prenait en compte ceux qui dans la communauté arménienne, s’intéressaient au collège, désiraient que cet établissement emblématique réouvre, qui ne voulaient pas que ce patrimoine laissé par nos anciens, aillent dans d’autres mains, qui étaient prêts à apporter leur soutien.

Les enfants de Mekhitar va se charger de réunir tous ceux que le devenir de ce collège préoccupe, anciens élèves de Samuel Moorat, mais aussi d’autres mekhitarian : Venise, Vienne, Istanbul Beyrouth, Buenos Aires… ; des élèves du jeudi et du samedi au collège Samuel Moorat et  des amis cette institution, pour les informer régulièrement de la situation. Notre but n’est pas de ramasser des fonds, l’ACASM et son équipe s’en chargeront, ils ont toutes compétence. Notre but n’est pas de diviser, mais aider, il manque des informations capitales : les adresse mails.

Inscrivez-vous, diffusez cette info, incitez vos proches à le faire.